L'enseignement des probabilités et de la statistique face à celui des sciences de l'ingénieur en France

  • Jean-Pierre Raoult

Résumé

Les « sciences de l'ingénieur » ont en France longtemps été considérées comme ayant peu de rapports avec les probabilités et la statistique, à quelques exceptions près, notamment en théorie du signal ou en fiabilité industrielle. Cette situation se modifie progressivement mais la retombée de cette évolution sur l'enseignement est très variable selon les secteurs ; nous étudions ici le cas des sections de techniciens supérieurs, des classes préparatoires aux grandes écoles (où les réticences sont particulièrement vives) et des écoles d'ingénieurs. Nous étudions quels sont les facteurs qui font obstacle, malgré d'indéniables progrès, à une meilleure coordination entre les enseignements de mathématiques et ceux des sciences de l'ingénieur, et présentons quelques propositions pour tâcher de poursuivre ici une évolution qui nous paraît favorable.
Mots-clés : sciences de l'ingénieur, sciences industrielles, classes de techniciens supérieurs, classes préparatoires aux grandes écoles, écoles d'ingénieurs.

Teaching probability and statistics vs engineering sciences in France
In France, probability and statistics have long been regarded as having little to do with engineering, except in specific areas such as signal processing or industrial reliability. This is no longer the case but this change in attitude has not yet been fully reflected into the curriculum beyond the "Baccalauréat". We focus here on the "Sections de Techniciens Supérieurs" (STS, a two-year program specializing in technology), the "Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles » (CPGE, a two-year, high-level program in science leading to admission in the « Grandes Ecoles »), and the « Grandes Ecoles » themselves, which offer a Master's degree in engineering. It is in the CPGE that the resistance to the introduction of statistics in the curriculum is highest. We identify the factors which, despite undeniable improvements, stand in the way of a better coordination between the mathematics and engineering curricula, and we make various proposals for stimulating progress in this favourable direction.
Keywords: engineering sciences, industrial sciences, “classes de techniciens supérieurs”, “classes préparatoires aux grandes écoles”, “écoles d'ingénieurs”.
Publiée
2013-10-24